8 faits sur l’assurance auto/moto

En ce qui concerne les assurances, beaucoup de Français ne sont pas au courant de quels sont leurs droits. 

Avec Ideel, tout ça, c’est terminé ! Nous avons décidé de vous faire découvrir tout ce que vous ignoriez sur l’assurance auto/moto, en 8 faits !

 

1.  Votre véhicule doit être assuré, même si vous ne l’utilisez pas

En France, tout véhicule (voiture, moto…) doit obligatoirement être assuré. Et ce, même si vous n’utilisez pas ou plus votre véhicule. Il s’agit là d’une obligation légale, qui vous permet de vous protéger des risques induits par l’utilisation de votre véhicule. Plusieurs niveaux de garanties sont proposées par les assureurs, mais vous devez au minimum assurer votre véhicule avec la garantie responsabilité civile. Celle-ci vous permettra d’indemniser les victimes (tiers et passagers du véhicule) des dommages causés par le véhicule. Le non-respect de l’obligation d’assurance est puni pénalement.

    2. Vous pouvez changer votre contrat d’assurance auto/moto à tout moment après 1 an de souscription

    Depuis la loi Hamon en 2014, vous pouvez changer votre assurance auto dès que vous le souhaitez, après avoir respecté une période d’engagement d’un an, et ce sans aucune justification. Cependant, il existe plusieurs cas dans lesquels vous pourrez résilier ou changer d’assurance auto avant la fin de période d’engagement :

    • En cas de vente ou cession du véhicule
    • En cas de vol du véhicule
    • Si l’assureur résilie votre contrat après un sinistre
    • Si votre assureur augmente ses tarifs ou en cas de majoration du montant de la franchise

    3. Vous conservez votre bonus malus lors d’un changement d’assureur

    Le bonus malus, c’est un coefficient de réduction/majoration qui permet d’adapter le montant de la prime/cotisation d’assurance auto au comportement du ou des conducteurs du véhicule assuré. Il est donc influencé par votre “bonne conduite”, et est calculé par votre assureur sur une période de 12 mois consécutifs. Par exemple, si vous ne causez pas d’accident, vous bénéficiez d’un bonus et votre prime à régler est donc diminuée. Au contraire, si vous provoquez un accident, vous aurez un malus et votre prime à régler sera en conséquence plus élevée.

    Certains assureurs vous permettent même, si vous n’avez eu que des bonus pendant plus de 3 ans, de ne pas avoir de malus en cas d’accident.

    Lorsque vous changez d’assureur, vous devez obligatoirement présenter un relevé d’information contenant notamment l’état de votre bonus malus. Cela permettra au nouvel assureur d’adapter le contrat en fonction de votre profil.

    4. Le prix de votre prime dépend principalement du modèle de votre véhicule

    La prime d’assurance auto correspond à la somme que vous devrez régler annuellement à votre assureur en échange des garanties définies par votre contrat. Elle est recalculée tous les ans en fonction de plusieurs critères :

    • Le modèle de la voiture : C’est l’un des critères essentiels permettant d’établir votre prime. Par exemple, plus la voiture possède un moteur puissant, plus elle roule vite et donc plus le risque est élevé.
    • Le niveau de garanties : En effet, plus le niveau de garanties désiré est élevé, plus la prime est élevée.
    • Le profil du ou des conducteurs : Sont pris en compte ici, l’âge, l’ancienneté du permis de conduire du ou des conducteurs du véhicule.
    • L’utilisation faite du véhicule : Si vous roulez principalement en zone urbaine ou rurale, le risque ne sera pas le même. C’est la même chose pour la fréquence d’utilisation du véhicule et son nombre de kilométrages parcourus ou prévus.
    • La franchise : C’est le montant que votre assureur ne remboursera pas en cas de sinistre et qui sera donc à votre charge. Plus votre franchise sera basse, plus votre prime d’assurance sera élevée.
    • Votre bonus malus

    5.  Plus votre véhicule vieillit, moins son assurance est couteuse

    Une partie de votre prime d’assurance auto diminue avec l’âge de votre véhicule. En effet, le coût des dommages matériels est directement lié à sa valeur résiduelle. C’est-à-dire que, dans la logique, réparer un véhicule âgé coûte moins cher que de réparer un véhicule neuf. Cependant, la fréquence d’intervention en assistance augmente avec l’âge du véhicule, ce qui ne fait pas varier le coût des dommages corporels.

    6. Trouver une nouvelle assurance auto peut être compliqué après une résiliation par l’ancien assureur

    En effet, un contrat résilié par la compagnie d’assurance elle-même (en cas de non-paiement, d’aggravation du risque, de sinistre et d’omission d’information) peut être un obstacle pour signer un nouveau contrat. Il est possible que certaines compagnies refusent vous assurer car vous pourriez représenter un risque trop élevé.

    Mais pas d’inquiétude, énormément d’autres compagnies d’assurance acceptent ces cas. Cependant, les conditions seront adaptées en fonction du risque et la tarification sera notamment plus haute.

    7. Remplir un constat amiable n’est pas systématique en cas d’accident

    Halte aux idées reçues ! Et oui, remplir un constat amiable sur les lieux d’un accident n’est pas obligatoire. Cela reste tout de même fortement conseillé, car il permet de faciliter l’indemnisation et simplifier les échanges entre assurés et assureurs. En effet, sur le constat amiable sont décrits de manière claire et précise les faits de l’accident sur le moment même.

    8. Le contenu de votre voiture n’est pas forcément assuré en cas de vol

    Dans la plupart des contrats d’assurance auto, la garantie contre le vol n’est pas forcément incluse et il s’agit d’une extension. C’est pourquoi le contenu de votre véhicule n’est pas toujours assuré en cas de vol, tout dépend de votre contrat et des circonstances de l’incident.

    Tant bien même que la garantie contre le vol figure dans votre contrat, il faut faire attention aux conditions particulières afin d’être correctement indemnisé. En effet, par exemple si le vol a eu lieu sans effraction (vous avez alors probablement laissé votre voiture ouverte ou autre), alors l’indemnisation ne vous est pas garantie. L’indemnisation est donc octroyée selon les conditions du contrat d’assurance souscrit.

    Ideel gère vos démarches pour vous !

    N

    Résiliez en un-clic

    N

    100% gratuit

    N

    Sans engagement

    Plus d'excuse pour continuer à payer trop cher !