découvert bancaire

Quelles alternatives au découvert bancaire existent ?

0
En moyenne, les utilisateurs d'Ideel réalisent 750€ d'économies par an !
Description Ideel

Quelles alternatives au découvert bancaire ?

Temps de lecture
3 minutes
Complexité de réalisation
Facile

Environ un français sur trois avoue être à découvert au moins une fois par mois. Pour certains, le découvert bancaire est devenu une véritable variable d’ajustement du budget puisqu’il s’agit d’un passage obligé pour de nombreuses personnes.

Toutefois, même s’il s’agit d’une solution qui permet de s’en sortir pendant un moment, le découvert bancaire est très coûteux sur le long terme si on n’y prend pas garde. De quoi s’agit-il ? Quelles sont les alternatives qui existent pour éviter d’être à découvert ?

 

Qu’est-ce que le découvert bancaire ?

Le découvert bancaire est une sorte de crédit. Il s’agit d’une situation dans laquelle les sommes qui sont prélevées sur un compte dépassent le solde disponible. Il existe plusieurs types de découvert, dont deux, qui sont principalement utilisés :

Le découvert temporaire

Lorsqu’un chèque ou un prélèvement doit être effectué au débit de votre compte et que vous n’avez pas la provision nécessaire, votre banque est en mesure de régler la facture à votre place. Il s’agit d’une tolérance exceptionnelle qui est accordée au cas par cas et en considération de votre situation personnelle.

Le découvert autorisé

Ce type de découvert implique un accord préalable avec votre établissement bancaire. Également connu sous le nom « facilité de caisse », le découvert autorisé permet de gérer un décalage ponctuel de trésorerie.

La durée de ce crédit est fixée à quelques jours par mois. Il est donc possible d’utiliser cette facilité de caisse pendant une partie du mois tout en faisant en sorte que votre compte redevienne créditeur durant l’autre partie du mois.

 

Quel est le montant autorisé pour un découvert bancaire ?

En règle générale, le montant du découvert autorisé est de 8 euros par opération et de 80 euros par mois au maximum. Sachez que votre banque est en droit de refuser le dépassement de votre découvert autorisé. Dans ce cas, la banque bloque vos dépenses, rejette vos chèques et vos virements sans provisions.

Il s’agit d’une situation à éviter, car vous vous exposez alors à des frais de rejet dont le montant varie entre 20 et 50 euros par opération rejetée.

 

Comment gérer son découvert ?

Si vous éprouvez des difficultés pour rembourser votre découvert ou si vous avez dépassé votre autorisation en montant et/ou en durée, il est vivement conseillé de contacter votre conseiller bancaire dès que possible. Cela permet d’éviter tout problème de rejet de prélèvement ou de chèque.

Il est important de savoir qu’il ne faut jamais laisser un découvert perdurer et se creuser. Non seulement cette situation engendre des frais spécifiques qui sont les agios, mais en plus, vous encourez le risque d’être inscrit sur l’un des fichiers tenus par la Banque de France.

Afin d’éviter de se retrouver en découvert bancaire, il existe quelques astuces pour apprendre à limiter les risques.

L’établissement d’un budget

Même si cette technique peut sembler simpliste, elle possède des avantages indéniables. La mise en place d’un budget est un moyen idéal d’y voir plus clair dans votre budget et de trouver des marges de manœuvre insoupçonnées.

La banque en ligne

La plupart des banques offrent désormais à leurs clients la possibilité de suivre l’évolution de leur compte bancaire via internet. Ainsi, il est possible de reporter les dépenses non contraintes qui pourraient faire basculer votre compte au-delà de votre autorisation de découvert.

Par ailleurs, les banques disposent également d’applications mobiles qui peuvent être configurées afin de vous alerter si le solde de votre compte se rapproche d’un seuil critique qui aura été préalablement défini.

 

Alors quelles sont les solutions pour éviter le découvert bancaire ?

Pour ceux qui veulent éviter le découvert bancaire, il existe quelques solutions. L’une de ces solutions est de contacter votre banque afin que celle-ci vous propose un crédit adapté à vos besoins. Cette solution est intéressante, car elle est idéale si vous avez des difficultés de paiement.

L’autre astuce est d’opter pour un microcrédit. Force est de constater que cette solution séduit de nombreuses personnes en raison de ses avantages. En effet, contrairement au découvert bancaire dont le coût est assez élevé, le microcrédit propose des taux très intéressants sur le plan financier.

Par ailleurs, en fonction de l’organisme que vous avez choisi, il est possible de simuler votre microcrédit afin d’être informé de toutes les informations relatives à l’opération. Outre le fait d’éviter d’éventuels frais cachés, vous avez la possibilité de choisir le montant dont vous avez besoin et d’ajuster la durée de remboursement à votre convenance.

Ou alors vous pouvez laisser ideel gérer la résiliation pour vous ! 

N

Résiliez en un-clic

N

100% gratuit

N

Sans engagement

Plus d'excuse pour continuer à payer trop cher !

0
En moyenne, les utilisateurs d'Ideel réalisent 750€ d'économies par an !
Description Ideel

Poster le commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *